[Télétravail] Portrait d'Alain Tomczak, directeur général

Portrait d'Alain Tomczak, directeur de l'Ecole des Métiers - Dijon Métropole

M.Tomczak , comment avez-vous organisé le travail à distance avec le personnel ?

Une première intuition m’avait conduit à anticiper le besoin d’ordinateurs pour équiper les personnels encore non pourvus. Ça nous a facilité la tâche le moment venu car les délais étaient extrêmement courts :tout le monde était équipé mardi matin au début du confinement.

Sur le plan pédagogique, tous les enseignants ont été formés à remplir le cahier de texte dématérialisé (CTD) et ceci depuis plus d’un an. En parallèle, nous commencions à développer Google For Education avec la mise en place de "Chat" pour les apprentis et leurs enseignants, l’animation de Class Room et d’autres visioconférences. Ainsi outillés, nous accompagnons les enseignants en mettant à leur disposition des tutos pour la maîtrise de ces nouvelles pratiques. 

Quels sont les enjeux de cette nouvelle organisation ?

Le premier enjeu est de maintenir une continuité pédagogique pour nos apprentis. Sachant que nous devons nous adapter à de nouvelles pratiques de formation à distance et ceci avec des effectifs pléthoriques, un deuxième enjeu de mutation pédagogique est aussi prédominant. 

Êtes-vous régulièrement en contact avec vos équipes ? Sous quelle forme ?

Oui, plusieurs fois par semaine le Comité de Direction se tient en visioconférence. J’envoie aussi des e-mails et parfois des liens pour accéder à des vidéos. Et le téléphone reste aussi un moyen de communication très efficace.

Commencez-vous à avoir des retours de la part des entreprises, des familles des apprentis, de vos enseignants ? Si oui, lesquels ?

Beaucoup de familles se manifestent car elles sont très inquiètes pour leurs enfants. Enfin, nous avons ouvert un chat pédagogique et là on peut lire beaucoup de questions de la part des apprentis qui nous exposent leurs problèmes. Nous tâchons de répondre au plus près des besoins évidemment. 

Comment vivez-vous cette expérience ?

Après la réforme de l’apprentissage, dans laquelle nous sommes totalement plongés et pas encore sortis, cela fait de gros dossiers simultanément. Mais c’est une expérience qui propulse le monde de l’apprentissage dans la dimension de la formation à distance sans avoir le temps de se lamenter sur son sort. C’est aussi ça le marché concurrentiel dans lequel nous conduit la réforme de l’avenir pro.  

Un message à faire passer aux entreprises ? aux apprentis ? aux parents ? au personnel de l'École ?

Quand on voit le dévouement des personnels hospitaliers en première ligne et parfois sans trop de moyens, on ne peut que faire preuve humilité et s’inspirer d’eux pour l’exemple. 
Ce passage est difficile pour chacun, mais si nous mutualisons nos forces, nous sortirons grandis et satisfaits du devoir accompli.