[Automobile] Ouverture du BTS MV

Ouverture du BTS MV à l'EDM

Un besoin de formation

Les professionnels du secteur automobile sont en attente de personnels qualifiés qui sauront diagnostiquer, proposer des solutions, remettre en conformité et échanger avec les plateformes d’assistance du constructeur.

C’est logiquement que l’offre de formation s’est tournée vers l’enseignement supérieur et s’est étoffée avec l’ouverture du BTS MV. Ce diplôme complète les cursus en mécanique automobile dispensés à l’EDM. C’est aussi une poursuite d’étude possible pour nos alternants de BAC PRO. 

Un investissement matériel conséquent

Les partenariats solides noués entre l’École des Métiers, les professionnels locaux et les institutionnels ont permis de pourvoir au matériel nécessaire. 

Près de 100 000 euros ont été investis, avec le Centre National des Professions de l’Automobile et l’Association Nationale pour la Formation Automobile accélérant l’acquisition d’un nouveau banc de géométrie à caméra haute définition, d’un pont quatre colonnes avec pont intermédiaire et plateaux mobiles, d’un pont ciseau et deux ponts deux colonnes. Le tout a pris place dans un réaménagement et une extension de l’atelier, ouvrant aussi des espaces de salle de cours plus classiques. 
Les compétences attendues concernent aussi les nouveaux types de motorisation. Une maquette GNV forme les apprenti·e·s au système Gaz Naturel de Ville. Une deuxième maquette VE/VH permet des mises en situation autour de motorisation hybride et électrique, jusqu’à la simulation de pannes. 

Les fondamentaux restent

L’OPCO Mobilité a apporté une dotation qui a été transformée en malettes professionnelles (KS Tools). Elles accompagnent les apprenti·e·s durant toute leur formation. Petit bonus : les mallettes leur appartiennent après la fin de la formation.

Le Groupe GUYOT de son côté a permis l’acquisition d’une servante d’outillage pour les véhicules hybrides et électriques (FACOM) ainsi que l’équipement de prévention et protection, largement plébiscitée par les professionnels. 

Du numérique dans les ateliers

De nouvelles pratiques pédagogiques en télétravail ont émergé avec le premier confinement ; on sait qu’elles sont aussi d’actualité dans les entreprises : les enseignants de l’EDM ont conservé cette approche. Aussi, le don de Super-U Arc-sur-Tille et Super U Sennecey-lès-Dijon de tablettes constitue un atout dans la digitalisation des cours sur une plateforme e-learning. 

Le travail collaboratif est aussi largement sollicité, avec des accès partagés aux informations et documents plus simples et rapides, mobilisant l’installation de nouvelles bornes Wifi dans les ateliers.